Quelles sont les différentes sources d’inflammations d’un incendie ?

Une source d’inflammation est une source d’énergie qui peut enflammer une atmosphère explosive. Les sources d’inflammations d’un incendie diffèrent par leur capacité d’inflammation tandis que les atmosphères explosives se différencient en fonction de leur inflammabilité. Il existe de nombreuses sources d’inflammation. Après la lecture de cet article, vous découvrirez les différentes sources d’inflammations d’un incendie et celles qui sont les plus courantes.

Tout savoir sur les natures variées de nombreuses sources d’inflammations d’un incendie

De manière générale, les sources d’inflammations d’un incendie sont les suivantes :

  • les étincelles d’origine mécanique et électrique ;
  • la foudre ;
  • les surfaces chaudes ;
  • les flammes nues ;
  • les feux couvant.

Selon le procédé utilisé, d’autres sources d’inflammation peuvent être présentes dans l’entreprise, telles que les réactions chimiques exothermiques, la protection cathodique contre la corrosion, les rayonnements ionisants…

Les sources d’inflammation les plus courantes peuvent être divisées en trois catégories principales :

  • Les flammes nues ;
  • les étincelles ;
  • les surfaces chaudes.

Les mesures de prévention à mettre en place doivent être adaptées à chaque situation.

Les surfaces chaudes

On dit que la source d’inflammation est active par rapport à une atmosphère explosive donnée lorsqu’elle a suffisamment d’énergie pour enflammer cette atmosphère. Une source chaude est à l’origine d’une inflammation directe, si sa température excède la valeur minimale nécessaire pour enflammer une atmosphère explosive. En d’autres termes, il s’agit de la température minimale à laquelle une atmosphère explosive s’enflamme.

Les flammes nues et les étincelles

Les flammes nues, indépendamment de leurs dimensions, doivent toujours être considérées comme une source d’inflammation. Dans la pratique, des flammes peuvent se produire pendant l’oxycoupage, le soudage ou dans les appareils de chauffage. Afin d’éviter les dangers liés aux flammes nues, celles-ci doivent être interdites dans tous les lieux à atmosphère explosive.

Une surchauffe mécanique et des étincelles dues au frottement, aux chocs et à l’abrasion ou à une défaillance peuvent parfois provoquer des températures très élevées. La détérioration, les installations non conformes aux bonnes pratiques ou les surcharges électriques peuvent provoquer également une étincelle, origine de nombreux incendies.

Des étincelles électriques dues à la fermeture, à l’ouverture du circuit, aux courants transitoires ou encore aux mauvais contacts peuvent être aussi des sources d’inflammations d’un incendie. Les équipements électriques peuvent être aussi une source d’incendie notamment dans les cas suivants :

  • Maintenance ou panne d’installation ;
  • usage de matériel n’ayant pas le degré de protection requis ;
  • utilisation d’équipements qui ne sont pas destinés à être utilisés en atmosphère explosive.
Conseils pour bien réagir en cas d’incendie domestique
Comment installer un détecteur de fumée chez soi ?