Qu’est-ce que la formation CACES ?

CACES

Un salarié qui souhaite conduire un engin de chantier ou une plate-forme élévatrice doit obtenir un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (Caces). Il permet d’attester qu’il dispose des aptitudes nécessaires pour le faire en toute sécurité. Si vous voulez faire carrière dans le secteur de la logistique ou de l’industrie, vous aurez plus de chance d’être embauché si vous détenez ce certificat.

 

La formation CACES, qu’est-ce que c’est ?

Le Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité ou CACES permet d’attester que vous avez l’autorisation de conduire des véhicules de chantiers, des chariots élévateurs, des grues auxiliaires, des nacelles, etc. La formation CAES vous apprend tous les gestes de sécurité à adopter au volant de ces engins afin de limiter les risques d’accident de travail. Tout comme les véhicules classiques, vous devez passer votre permis pour pouvoir conduire de tels engins. La formation CAES est devenue obligatoire depuis 1988. Elle a été intégrée dans le code de travail. Il n’y a que les salariés disposant de ce certificat qui peuvent piloter les engins de levage et de chantiers. Selon les besoins de l’entreprise, il est possible de renouveler la formation plusieurs fois. La formation CACES se décline en plusieurs catégories, en fonction de l’engin à conduire. Vous devez donc suivre deux formations différentes pour conduire un chariot élévateur et une tractopelle. Ainsi, pour les engins de logistiques, vous devez suivre la formation CACES R389. Constitués de 6 catégories, le 1, le 3 et le 5 sont les plus fréquents dans ce métier. La formation R 372 M permet de conduire des engins de chantier. La formation CACES R 377 M est destinée aux grues à tour. Vous devez suivre la formation CACES R 383 M pour les grues routières et suivre les cinq catégories qui la composent.

 

 

Qui est concerné par la formation CACES ?

Vous devez suivre une formation CACES si votre métier consiste à piloter un engin d’entrepôt et de chantier. Si vous êtes en CDD ou en CDI, les frais de formation seront à la charge de votre employeur. Vous serez également dispensée des règles de sécurité dans l’entreprise. Il en est de même si vous êtes un intérimaire, sauf que ce sera à l’agence de travail temporaire de payer les frais. Beaucoup d’agences d’intérim encouragent le suivi d’une telle formation pour avoir plus de chance d’être embauchées. L’entreprise à qui vous proposez vos services a le droit de vérifier la validité de votre certificat durant le contrat. Cela lui permet de s’assurer que vous connaissez les règles de sécurité concernant l’engin que vous allez conduire. Le CACES concerne beaucoup de métiers allant de cariste au magasinier. La plupart des entreprises françaises privilégient les candidats ayant ce certificat, que ce soit pour un poste en CDD, en CDI ou en Intérim.

Comment faire pour obtenir le CACES ?

La catégorie et la durée de formation CACES dépendent du véhicule à conduire. Pour obtenir le certificat, il faut passer une évaluation théorique et pratique selon l’engin à conduire. Une de 7/10 est indispensable à chacun des tests pour avoir le certificat. Le candidat doit être apte à comprendre le français, et être majeur. Il y a plus de 50 centres de formation CACES. Vous pouvez également vous inscrire pour une formation caces en ligne. Une visite médicale au préalable est indispensable avant de vous inscrire à la formation. Cela permet de vérifier si vous êtes apte à conduire un engin de chantier ou non. Le coût varie en fonction de l’engin et de la formation. Il s’agit d’une dépense assez onéreuse, mais qui vous sera bénéfique. La validité du certificat dépend de la famille d’engins que vous allez conduire. Pour les engins de chantier, il est valide pendant 10 ans. Si vous envisagez de conduire un engin de manutention, comme une grue auxiliaire ou un chariot, le certificat a une validité de 5 ans.

Trouver un spécialiste en ligne pour installer un système de vidéosurveillance
Comment transporter tous les outils du secouriste ?